Musique électroacoustique

Genres et catégories [G&C]

 ]

Ce terme générique est apparu à la fin des années 50 et sa définition a provoqué de nombreux débats dans les milieux universitaires et musicaux. De plus, il existe une définition spécifique dans le domaine de l’ingénierie sonore (voir le 2 ci-dessous). Pour simplifier, il a été adopté comme terme générique regroupant les activités des compositeurs de musique concrète, de tape music et de musique électronique qui y ont vu un point de convergence entre ces différentes pratiques jusque dans les années 60 et 70.

Le terme a commencé à être utilisé au Royaume-Uni et au Canada durant les années 70. Du côté de la France, il a été employé, avec d’autres termes, à la place de musique concrète. Notons, qu’il n’a jamais été en usage aux Etats Unis, pays dans lequel les termes electronic music, tape music et computer music ont toujours été utilisés. Toutefois, récemment, il a commencé à y faire son apparition. Actuellement, il est largement employé dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique du Sud.

Plus récemment, et en particulier au Canada, le terme électroacoustique a été adopté à travers l’expression Electroacoustic Music Studies qui met l’accent sur le côté interdisciplinaire de cette pratique (voir le 4 ci-dessous).

Certains défendent l’idée que ce terme est trop évasif et, par conséquent, devrait être abandonné. D’autres le préfèrent pour son caractère générique (voir le 1 ci-dessous). La langue anglaise a vu apparaître l’usage des termes Sonic Art et Electroacoustics à la place de Electroacoustic Music. De même, la langue française a développé plusieurs autres termes tels que art des sons fixés (Michel Chion) et musique acousmatique (terme proposé par François Bayle au début des années 70 afin de remplacer musique concrète et de désigner plus précisément sa propre esthétique musicale dans le vaste champs de la musique électroacoustique).

Les quatre définitions suivantes résument ces nuances :

  1. Le terme musique électroacoustique désigne tout type de musique dans laquelle l’électricité a un rôle autre que la simple utilisation du microphone ou de l’amplification pour la production de cette musique. (Source - Leigh Landy (1999). Reviewing the Musicology of Electroacoustic Music. Organised Sound Vol. 4, No. 1. Cambridge: Cambridge University Press: 61-70)
  2. Adjectif décrivant tout procédé de conversion d’un signal acoustique en un signal électrique et vice et versa. Pour ce procédé, on utilise généralement des microphones et des haut-parleurs. Bien que le terme désigne plus précisément la conversion d’un signal acoustique en un signal électrique et vice et versa, il est aussi employé dans le cas de procédés de génération ou de manipulation électronique d’un signal sonore. Cette pratique comprend les techniques de synthèse sonore électroniques ou numériques. Lorsque le propos de telles manipulations est d’ordre artistique, le résultat est généralement nommé musique électroacoustique. (Source: Barry Truax - Handbook for Acoustic Ecology CD-ROM Edition. Cambridge Street Publishing, 1999 - CSR-CDR 9901)
  3. Musique dans laquelle la technologie électronique, désormais utilisée avec des ordinateurs, est employée pour accéder à, générer, explorer ou manipuler des matériaux sonores. De plus, dans cette musique, le haut-parleur est le principal médium de transmission. Il existe deux genres : la musique acousmatique et le live electronic. La musique acousmatique est exclusivement composée pour une écoute sur haut-parleurs et n’existe que dans sa forme enregistrée (sur bande, sur disque compact ou sur le disque d’un ordinateur). Dans la musique live electronic, la technologie est employée afin de générer, transformer ou déclencher les sons (ou des combinaisons de sons) lors d’une performance ; ce genre peut inclure l’utilisation de voix, d’instruments traditionnels ou électroacoustique et de tout autre appareillage relié à un système informatisé. Ces deux genres impliquent une transmission du son à l’aide de haut-parleurs et une œuvre électroacoustique peut combiner des éléments acousmatiques et des éléments créés en direct. (Source - Simon Emmerson, Denis Smalley (2001). The New Grove Dictionary of Music and Musicians - Seconde Edition. Ed. Stanley Sadie.)
  4. (Electroacoustics) Utilisation de l’électricité pour la conception, la réalisation d’idée, la création, le stockage, la production, l’interprétation, la distribution, la reproduction, la perception, la cognition, la représentation, l’analyse, la compréhension et/ou la conceptualisation du son. (Source - Kevin Austin, with an acknowledgement to Michael Century)

 

Links

UNESCO DigiArts

- Music using technology ( English , French )

 

Bibliography:

English - Español - Français - Deutch - Italiano

Alphabetical order - Chronological order

1-60 | 61-120 | 121-180 | 181-240 | 241-300 | 301-360 | 361-420 | 421-480 | 481-540 | 541-600 | 601-636 | >> 60 next

Aharonian, Coriún (1975). Processus de création musicale en Amérique latine
Alain, Olivier, Bayle, François, Cadieu, Martine, Fleuret, Maurice, Lonchampt, Jacques (1969). Pierre Henry
Alvarez, Javier (1989). Rhythm as Motion Discovered
Alvarez, Javier (1993). Compositional Strategies and Contexts
Anderson, Barry (1979). Electro-Acoustic Music: Open or Closed Circuit
Appleton, Jon (1984). Live and In Concert: Composer/Performer Views of Real-Time Performance Systems
Appleton, Jon (1990). Composer pour des nouveaux instruments
Appleton, Jon (1996). Musical Storytelling
Appleton, Jon (1999). Reflexions of a Former Performer of Electroacoustic Music
Appleton, Jon H. (1989b). Aesthetic Direction in Electronic Music
Appleton, Jon H. (1989c). {‘Otahiti}: The Evolution of a Personal Style
Arnell, Richard (1984). Sixteen Years in the Electronic Maze
Arriagada, Jorge, Vuarnet, Jean-Noël (1972). Euterpe 72 de l’instrumentale à l’électro-acoustique instrumentale
Ascione, Patrick (1998). Pour une écriture de l’espace
Ashline, William H. (2003). The Pariahs of Sound: On the Post-Duchampian Aesthetics of Electro-acoustic Improv
Baboni Schilingi, Jacopo (2001). French Electro-acoustic Music: Musicians and Researchers
Barlow, Clarence (1995). On the Aesthetic of all Historical Development of Electroacoustic Music
Barrachina, Solange (2003). {Camera oscura}, regard sur l’œuvre et sa chorégraphie
Barrett, Natasha (2000a). Musical Structure, Shifting Perspectives and Composition
Barrière, Françoise (1993). De Bourges: un paysage complexe et nuancé
Barrière, Françoise (2003). Où en est la musique électroacoustique aujourd’hui ?
Basque, Nicolas (2000). Évolution de la musique électroacoustique à Montréal
Battier, Marc (1992). Sculpter la transparence. L’écriture, le geste, l’environnement
Battier, Marc (2002b). L’opéra et les technologies du son artificiel
Battier, Marc (2003c). Science et technologie comme sources d’inspiration
Battistelli, Giorgio (1995). Tecnologia e drammaturgia (Technology and dramaturgy)
Bayle, François (1990a). Pierre Schaeffer L’œuvre musicale
Bayle, François (1993). Musique acousmatique. Proposition... ...positions
Bayle, François, Chion, Michel (1975). La musique électroacoustique est une écriture
Bayle, François, Gayou, Evelyne (2003a). Hasard et nécessité
Bayle, François, Gayou, Evelyne (2003b). Mes images
Beaucage, Réjean (2002). Mutek - flou artistique ?
Beaucage, Réjean (2004). Le courant électrique dans Montréal/Nouvelles Musiques
Bennett, Gerald (1990). Repères électro-acoustiques
Bennett, Gerald (1995). Thoughts on the Oral Culture of Electroacoustic Music
Berenguer, Jose Manuel (1995). On the Necessity of Defining Electroacoustic Music
Berenguer, José Manuel (1997). Analytical Reveries I
Berio, Luciano, Chion, Michel (1975). Luciano Berio et l’avenir de la musique électroacoustique
Bernardini, Nicola, Rudi, Jøran (2002). Compositional Use of Digital Audio Effects
Bernardini, Nicola, Vidolin, Alvise (1995). Piccola economia della musica elettronica (The micro-economics of electronic music)
Besson, Dominique (1991). La transcription des musiques électroacoustiques : que noter, comment et pourquoi ?
Blanchard, Philippe (1999). De Luigi Russolo al músico simbiótico (From Luigi Russolo to the symbiotic musician)
Boehmer, Konrad (1990). Aspects socio-esthétiques de la musique électronique
Boehmer, Konrad (2002). Koenig - Sound Composition - {Essay}
Boehmer, Konrad, Zanési Christian, (1995). Histoire du studio de la WDR de Cologne
Boesch, Rainer (1996). Analysis in Electroacoustic Music (Music is not invented, it is composed)
Boeswillwald, Pierre (1996). Analysis in the Electroacoustic World
Boeswillwald, Pierre (2000). “Autres temps; autre temps” ou le temps et les arts sonores électroacoustiques
Bosma, Hannah (1998a). Gender and Electroacoustics
Bosma, Hannah (1998b). The Death of the Singer Authorship and Female Voice in Electroacoustic Music
Bossis, Bruno (2003). Practical seminar : Creating a simple electroacoustic piece in easy stages
Bowers, John (2003). Improvising Machines: Ethnographically Informed Design for Improvised Electro-acoustic Music
Brattico, Elvira, Sassanelli, Fiorella (2000). Perception and Musical Preferences in Wishart’s Work
Bridger, Michael (1989). An Approach to the Analysis of Electroacoustic Music Derived from Empirical Investigation and Critical Methodologies of Other Disciplines
Bridger, Michael (2002). Narrativisation in Electroacoustic and Computer Music - Reflections on Empirical Research into Listeners’ Response
Bridoux-Michel, Séverine (2004). Musique, architecture, un projet multimédia: le Pavillon Philips de l’Exposion internationale de 1958
Brown, Andrew (2003). Electroacoustic music in Asia and the Pacific
Bruckert, Jacqueline (2001). Le message schaefferien and les CFMI
Budon, Osvaldo (2000). Composing with Objects, Networks, and Time Scales: An Interview with Horacio Vaggione
Burns, Christopher (2002a). Realizing Lucier and Stockhausen: Case Studies in the Performance Practice of Electroacoustic Music

 

Top