Objeto Sonoro

Musicología de la Música Electroacústica [MME]

 > 

Teoría Schaefferiana

 ]

En la teoría Schaefferiana, el término Objeto Sonoro se refiere a todo fenómeno y evento sonoro percibido como un conjunto, como una entidad coeherente, y que es escuchado por medio de una Escucha Reducida dirigida sobre sí mismo, independientemente de su origen o su significado.

El Objeto Sonoro es definido como el correlato de la Escucha Reducida: no existe "en sí mismo" sino a través de una intención constitutiva específica. Es una unidad de sonido percibida en su materia, su textura inherente, sus propias cualidades y dimensiones perceptivas. Por otro lado, representa una percepción global, que permanece idéntica través de diferentes escuchas; un conjunto organizado que uno puede asimilar a la gestalt en el sentido de la psicología de la forma.

Según Schaeffer, frecuentemente se producen una serie de confusiones sobre la naturaleza del objeto sonoro: a) El objeto sonoro no es el cuerpo sonoro. b) El objeto sonoro no es la señal física. c) El objeto sonoro no es un fragmento grabado. d) El objeto sonoro no es un símbolo anotado sobre una partitura. e) El objeto sonoro no es un estado del alma (permanece igual a través de las diferentes escuchas).

(Paráfrasis de Michel Chion (1983). Guide des Objets Sonores. Éditions Buchet/Chastel, e INA/GRM, Paris)

 

Links

UNESCO DigiArts

- Introduction à l’histoire et à l’esthétique des musiques électroacoustiques: Session 3 - Du sonore à l’artistique: le timbre musical reconsidéré ( French )

 

Bibliography:

English - Español - Français - Deutch - Italiano

Alphabetical order - Chronological order

1-60 | 61-117 | >> 60 next

Augoyard, Jean-François (1999). L’objet sonore ou l’environnement suspendu
Bayle, François (1994). L’espace (post-scriptum...)
Bayle, François (1999b). Penser le son aujourd’hui
Bosseur, Jean-Yves (2001). Musique concrète/peinture abstraite
Chion, Michel (1991). L’art des sons fixés ou la musique concrètement
Chion, Michel (1995). Pierre Schaeffer, 1910-1995 : “une certaine zone objective dans la musique”
Chion, Michel (1998). Le son
Chion, Michel (1998b). Du son à la chose : hypothèses sur l’objet sonore
Chion, Michel (2000). Comment tourner autour d’un objet sonore
Couprie, Pierre (2001c). Un modèle pour l’analyse des musiques électroacoustiques
Couprie, Pierre (2001d). Le vocabulaire de l’objet sonore
Couprie, Pierre (2002a). Analyse comparée des {Trois rêves d’oiseau} de François Bayle
Couprie, Pierre (2004a). La place de l’informatique et du multimédia dans l’analyse des musiques électroacoustiques
Delalande, François (1972). L’analyse des musiques électro-acoustiques
Delalande, François (1986b). Pertinence et analyse perceptive
Delalande, François (1996). Musique électroacoustique, coupure et continuité
Delalande, François (2003a). Le paradigme électroacoustique
Delalande, François, Formosa, Marcel, Frémiot, Marcel, Gobin, Pascal, Malbosc, Pierre, Mandelbrojt, Jacques, Pedler, Emmanuel (1996). Les unités sémiotiques temporelles
Dhomont, Francis (1999). Dynamique de l’arrêt sur image
Dubedout, Bertrand (1990). Pierre Henry {Mouvement - Rythme - Etude}
Dufour, Denis (1990). De l’écriture
Dupont, Maÿlis (2001). Pour une écoute critique : l’émergence de la musique
Dürr, Bernard (1975). Valeur et plus value (hypothèses pour l’analyse musicale)
Erbe, Marcus (2003). {Vibrations composées}
Frémiot, Marcel (2001). De l’objet sonore à “l’unité temporelle de sens”
Gobin, Pascal, Delalande, François (1998). Les unités sémiotiques temporelles : un niveau d’analyse de l’organisation musicale du temps
Goléa, Antoine (1957). Tendances de la musique concrète
Heinrich, Marie-Noëlle (2003). Création musicale et technologies nouvelles
Lopez, Francisco (1998). Schizophonia vs. l’object sonore : soundscapes and artistic freedom
Mâche, François-Bernard (1986). Le “concert collectif” chronique d’une expérience
Mion, Philippe, Nattiez, Jean-Jacques, Thomas, Jean-Christophe (1982). L’envers d’une œuvre. {De Natura Sonorum} de Bernard Parmegiani
Moles, Abraham A. (1957). Machines à musique. L’apport des machines électronique et électroacoustiques à la nouvelle sensibilité musicale.
Moles, Abraham A. (1968). L’évolution actuelle des musiques expérimentales
Molino, Jean (1999). La musique et l’objet
Nattiez, Jean-Jacques (1976). Le statut sémiologique de l’objet sonore
Piché, Jean (2003). De la musique et des images
Poullin, Jacques (1999). L’apport des techniques d’enregistrement dans la fabrication de matières et de formes musicales nouvelles. Application à la musique concrète
Prod’homme, Lucie (1997). De l’application pédagogique des Unités Sémiotiques Temporelles
Régnault, Cécile (2001). Correspondances entre graphisme et son : les représentations visuelles de “l’objet sonore”
Reibel, Guy (1976). Rôle du {Traité des objets musicaux} de Pierre Schaeffer dans l’enseignement de la musique électro-acoustique
Rusch, Simon, Behnke, Julia (2003). {Tremblement de terre très doux}
Schaeffer, Pierre (1952b). L’objet musical
Schaeffer, Pierre (1957). Vers une musique expérimentale
Schaeffer, Pierre (1960). Le contrepoint du son et de l’image
Schaeffer, Pierre (1976). La musique par exemple. Positions et propositions sur le Traité des objects musicaux
Smalley, Denis (1999). Établissement de cadres relationnels pour l’analyse de la musique postschaefferienne
Thomas, Jean-Christophe (1986). Vu de l’image
Thomas, Jean-Christophe (1999). L’imagination matérielle dans les musique concrètes. Avant-propos du langage des objets au langage des choses, deux mots sur la révolution baylienne (II)
Tiffon, Vincent (2003). La partition, le phonographe et l’échantillonneur : usages de la copie en musique
Vaggione, Horacio (1991). Jeux d’espaces : conjonctions et disjonctions
Vaggione, Horacio (1998a). L’espace composable. Sur quelques catégories opératoires dans la musique électroacoustique

 

Top