Illusion auditive

Champs d’étude [CdE]

 > 

Psychoacoustique

 ]

Parallèlement à l’étude des paradoxes et des ambiguïtés de la perception visuelle (c’est-à-dire, des illusions optiques, comme par exemple chez M.C. Escher), les recherches sur les illusions auditives ont contribué d’une manière significative à une meilleure compréhension des processus perceptifs et cognitifs du sonore et du musical. Avec les travaux de Jean-Claude Risset et de R.N. Shepard (créateur des sons de Shepard), les illusions auditives ont également permis le développement de techniques et de moyens électroacoustiques, notamment dans le domaine de la synthèse du son. Ces illusions auditives sont fréquemment causées par des paradoxes de notre perception sur la hauteur, la fréquence ou la localisation spatiale du son.

Étroitement liée à la notion d’analyse synthèse, elle a joué un rôle important dans le développement de techniques comme la synthèse par modulation de fréquences développées par John Chowning. Pour les récents travaux dans ce domaine, référez-vous aux recherches de Diana Deutsch (http://deutsch.ucsd.edu/)

 

Bibliography:

English - Español - Français - Deutch - Italiano

Alphabetical order - Chronological order

Menezes, Flo (1997). To Be and Not To Be: Aspects of the Interaction Between Instrumental and Electronic Compositional Methods
Meston, Olivier (2003). Jean-Claude Risset et les nouvelles technologies musicales: l’ordinateur, maître-mot

 

Top