Timbre

Champs d’étude [CdE]

 > 

Psychoacoustique

 ]

Le terme timbre est généralement employé sans définition précise et fait référence à la “couleur” du son. Il a souvent, et d’une manière inexacte, désigné un paramètre du son, à côté d’autres aspects comme la fréquence ou la hauteur. La création et la recherche musicale en électroacoustique ont révélé la nature imprécise de cette définition et ont commencé à l’employé lors de situations beaucoup plus complexes et protéiformes dans lesquelles le timbre désigne la relation fragile et continue entre la fréquence, le contenu spectral, l’identité sonore et la reconnaissance de la source. Cette nouvelle définition mène à une situation dans laquelle, dans de nombreux exemples musicaux, il est difficile de séparer le timbre du discours musical.

Physiognomonie générale des sons dont tous les éléments spectromorphologiques permettent de leur attribuer une identité. (Source - Denis Smalley (1994). "Defining Timbre - Refining Timbre". Contemporary Music Review Vol. 10, Part 2. London: Harwood Academic Publications.)

Ensemble des paramètres de hauteur, de durée, d’amplitude, de composants spectraux, d’évolution dynamique, etc. qui déterminent la couleur d’un son. (Source - Dictionnaire des arts médiatiques : http://www.dictionnairegram.org)

 

See also

Paramètres du son

,

Image-de-son (ou i-son)

,

Transformation du son

,

Source Bonding

,

Reconnaissance de la source

,

Fusion de spectre

,

Surrogacy

 

Links

UNESCO DigiArts

- Introduction à l’histoire et à l’esthétique des musiques électroacoustiques: Session 1 - Quelques réflexions sur les relations entre le son et la musique ( French )

 

Bibliography:

English - Español - Français - Deutch - Italiano

Alphabetical order - Chronological order

1-60 | 61-99 | >> 60 next

Adamo, Muriel (2005). {Danse de mort}
Boehmer, Konrad, Zanési Christian, (1995). Histoire du studio de la WDR de Cologne
Bossis, Bruno (2004a). {Mortuos Plango, Vivos Voco} de Jonathan Harvey ou le miroir de la spiritualité
Bossis, Bruno (2005). L’intervocalité ou les avatars de la voix dans le matériau sonore
Chowning, John (2005). Composer le son lui-même
Delalande, François (1996). Musique électroacoustique, coupure et continuité
Dufour, Hugues (1999). Pierre Schaeffer : le son comme phénomène de civilisation
Ferrari, Giordano (2005). {Perspectivae sintagma I} : une analyse
Fischer, Michel (1993). Acuité d’écoute “acousmatique” et itinéraire timbrique
Höller, York (1988). La situation présente de la musique électronique
Kientzy, Daniel, Baudoux, Roald (2000). Interview Daniel Kientzy (1/2)
Koenig, Gottfried Michaël (1972). Studium im Studio (1959)
Laliberté, Martin (1993). Informatique musicale : utopies et réalités 1957-1990
Mary, Mario (2006). L’orchestration électroacoustique. Une approche particulière à la composition électroacoustique. Ses liens avec la musique instrumentale et ses applications dans le domaine de l’analyse musicale
Pottier, Laurent (1999). Contrôle interactif d’une voix chantée de synthèse
Prado, Cécile Le (1991). Deux espaces sonores urbains
Risset, Jean-Claude (1986). Timbre et synthèse des sons
Risset, Jean-Claude (1993). Synthèse et matériau musical
Roy, Stéphane (2006). L’analyse formelle en quête de significations profondes
Saariaho, Kaija, Hoitenga, Camilla, Karttunen, Ansi, Barrière, Jean-Baptiste, Stoianova, Ivanka, Mathieu, Jean-Baptiste (1999). Prisma
Tiffon, Vincent (1992). L’œuvre mixte de F.B. Mâche un modèle du genre
Tiffon, Vincent (2005). Les musiques mixtes : entre pérennité et obsolescence
Truax, Barry (1995b). La composition basée sur le timbre avec son granulaire
Vaggione, Horacio (1991). Jeux d’espaces : conjonctions et disjonctions

 

Top