Musique électroacoustique

Genres et catégories [G&C]

 ]

Ce terme générique est apparu à la fin des années 50 et sa définition a provoqué de nombreux débats dans les milieux universitaires et musicaux. De plus, il existe une définition spécifique dans le domaine de l’ingénierie sonore (voir le 2 ci-dessous). Pour simplifier, il a été adopté comme terme générique regroupant les activités des compositeurs de musique concrète, de tape music et de musique électronique qui y ont vu un point de convergence entre ces différentes pratiques jusque dans les années 60 et 70.

Le terme a commencé à être utilisé au Royaume-Uni et au Canada durant les années 70. Du côté de la France, il a été employé, avec d’autres termes, à la place de musique concrète. Notons, qu’il n’a jamais été en usage aux Etats Unis, pays dans lequel les termes electronic music, tape music et computer music ont toujours été utilisés. Toutefois, récemment, il a commencé à y faire son apparition. Actuellement, il est largement employé dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique du Sud.

Plus récemment, et en particulier au Canada, le terme électroacoustique a été adopté à travers l’expression Electroacoustic Music Studies qui met l’accent sur le côté interdisciplinaire de cette pratique (voir le 4 ci-dessous).

Certains défendent l’idée que ce terme est trop évasif et, par conséquent, devrait être abandonné. D’autres le préfèrent pour son caractère générique (voir le 1 ci-dessous). La langue anglaise a vu apparaître l’usage des termes Sonic Art et Electroacoustics à la place de Electroacoustic Music. De même, la langue française a développé plusieurs autres termes tels que art des sons fixés (Michel Chion) et musique acousmatique (terme proposé par François Bayle au début des années 70 afin de remplacer musique concrète et de désigner plus précisément sa propre esthétique musicale dans le vaste champs de la musique électroacoustique).

Les quatre définitions suivantes résument ces nuances :

  1. Le terme musique électroacoustique désigne tout type de musique dans laquelle l’électricité a un rôle autre que la simple utilisation du microphone ou de l’amplification pour la production de cette musique. (Source - Leigh Landy (1999). Reviewing the Musicology of Electroacoustic Music. Organised Sound Vol. 4, No. 1. Cambridge: Cambridge University Press: 61-70)
  2. Adjectif décrivant tout procédé de conversion d’un signal acoustique en un signal électrique et vice et versa. Pour ce procédé, on utilise généralement des microphones et des haut-parleurs. Bien que le terme désigne plus précisément la conversion d’un signal acoustique en un signal électrique et vice et versa, il est aussi employé dans le cas de procédés de génération ou de manipulation électronique d’un signal sonore. Cette pratique comprend les techniques de synthèse sonore électroniques ou numériques. Lorsque le propos de telles manipulations est d’ordre artistique, le résultat est généralement nommé musique électroacoustique. (Source: Barry Truax - Handbook for Acoustic Ecology CD-ROM Edition. Cambridge Street Publishing, 1999 - CSR-CDR 9901)
  3. Musique dans laquelle la technologie électronique, désormais utilisée avec des ordinateurs, est employée pour accéder à, générer, explorer ou manipuler des matériaux sonores. De plus, dans cette musique, le haut-parleur est le principal médium de transmission. Il existe deux genres : la musique acousmatique et le live electronic. La musique acousmatique est exclusivement composée pour une écoute sur haut-parleurs et n’existe que dans sa forme enregistrée (sur bande, sur disque compact ou sur le disque d’un ordinateur). Dans la musique live electronic, la technologie est employée afin de générer, transformer ou déclencher les sons (ou des combinaisons de sons) lors d’une performance ; ce genre peut inclure l’utilisation de voix, d’instruments traditionnels ou électroacoustique et de tout autre appareillage relié à un système informatisé. Ces deux genres impliquent une transmission du son à l’aide de haut-parleurs et une œuvre électroacoustique peut combiner des éléments acousmatiques et des éléments créés en direct. (Source - Simon Emmerson, Denis Smalley (2001). The New Grove Dictionary of Music and Musicians - Seconde Edition. Ed. Stanley Sadie.)
  4. (Electroacoustics) Utilisation de l’électricité pour la conception, la réalisation d’idée, la création, le stockage, la production, l’interprétation, la distribution, la reproduction, la perception, la cognition, la représentation, l’analyse, la compréhension et/ou la conceptualisation du son. (Source - Kevin Austin, with an acknowledgement to Michael Century)

 

Links

UNESCO DigiArts

- Music using technology ( English , French )

 

Bibliography:

English - Español - Français - Deutch - Italiano

Alphabetical order - Chronological order

1-60 | 61-120 | 121-180 | 181-240 | 241-300 | 301-360 | 361-420 | 421-480 | 481-540 | 541-600 | 601-636 | >> 60 next

Heifetz, Robin Julian (1980). Japanese Analog Electroacoustic Music
Heifetz, Robin Julian (Ed.) (1989b). On the Wires of Our Nerves: The Art of Electroacoustic Music
HEISS, Hermann (1960). Spezialaufnahmeaggregat für Tongemische (Record-and-Playback Heads for Tone Mixtures)
Helmuth, Mara (1996). Multidimensional Representation of Electroacoustic Music
Henry, Pierre, Leon, Georges (1975). Entretien entre Georges Leon et Pierre Henry
Henry, Pierre, Vérin, Nicolas (1999). Entretien avec Pierre Henry
Hettergott, Alexandra (1999). Human Voice Treatment in Various Types of Electroacoustic Music
Hinkle-Turner, Elizabeth (2006). Women Composers and Music Technology in the United States
Holmes, Thom (2002). Electronic and Experimental Music
Hoopen, Christiane ten (1994a). Issues in Timbre and Perception
Hoopen, Christiane ten (1994b). The music of François Bayle from one listener’s point of view: re-presentation versus representation
Hoopen, Christiane ten, Landy, Leigh (1992). La musique électroacoustique
Humpert, Hans Ulrich (2004). L’évolution technologique de la musique électronique au cours des 50 dernières années et son influence sur le travail du compositeur
INA-GRM, (1977). La musique du futur a-t-elle un avenir ?
INA-GRM, (1986). Catalogue des œuvres de 1948 à 1986
INA-GRM, (2000). La musique électroacoustique
Jaffrennou, Pierre-Alain (1998). Quelques considérations sur l’apport de l’informatique à la musique envisagée comme art d’interprétation
Johnson, Roger (1994). Technology, Commodity, Power
Kahn, Frédéric (2002). Une introduction à l’écoute de Subjestuel de Gilles Racot
Karkoschka, Erhard (1972). Eine Hörpartitur elektronischer Musik (An electronic music listening score)
Kasdan, Leonard, Appleton, Jon H. (1989). Tradition and Change: The Case of Music
Kaufman, Dieter (1972). Studio de Vienne. L’Autriche et la musique expérimentale
Keane, David (1981). The Quest for ‘Musically Interesting’ Structures in Computer Music
Keane, David (1984). The Bourges International Festival of Experimental Music: A Retrospective
Keane, David (1986). At the Threshold of an Aesthetic
Keane, David (1989a). Some Practical Aesthetic Problems of Electronic Music Composition
Keane, David (1989b). The Quest for “Musically Interesting” Structures in Computer Music
Keane, David (2000). Electroacoustic Music in Canada: 1950-1984
KOENIG, Gottfried Michael (1998). Studium im studio (1959)
Kohl, Jerome (2002). Serial Composition, Serial Form, and Process in Karlheinz Stockhausen’s {Telemusik}
Kotonski, Wlodzimierz, Barrière, Françoise, Clozier, Christian (1975). Wlodzimierz Kotonski parle de la musique expérimentale en Pologne
Kröpfl, Francisco (1998). Organizing Sound in Electroacoustic Music, questions and Hints: a Proposal of Exploration for the Young
Küpper, Léo (1998). Expérimentations et prospections
Laliberté, Martin (1992). À la recherche du nouvel instrument
Laliberté, Martin (2001). Problématique générale des outils dans l’histoire de l’électroacoustique
Landy, Leigh (2003a). Voulez-vous changer votre paradigme avec moi ce soir?
Langlois, Philippe (2002). Bernard Parmegiani au service de la recherche
Laske, Otto (2002). Subscore Manipulation as a Tool for Compositional and Sonic Design
Lejeune, Jacques (1999). Parcours, imagerie et classifications
Leman, Marc, Dierickx, Jelle, Martens, Gaëtan (2001). The IPEM - archive Conservation and Digitalization Project
Levaux, Benjamin (2002). {Trois études}
Lewis, Andrew (1987). Motion and the Analysis of Electro-Acoustic Music: Denis Smalley’s {Vortex}
Lewis, Andrew (1989). Amplitude and Frequency Slope Profiles in Denis Smalley’s {Pentes}
Lewis, Andrew (1992). The Undiscovery of Electroacoustic Music
Licata, Thomas (2002a). Luigi Nono’s {Omaggio a Emilio Vedova}
Licata, Thomas (Ed.) (2002b). Electroacoustic Music: Analytical Perspectives
Louet, Pierre (1991). Espace de la musique et musique de l’espace
Luening, Otto (1989). Electronic Music
Lyon, Marianne (2001). La musique électroacoustique au CDMC : données et éléments de réflexion
MacDonald, Alistair (1995). Performance Practice in the Presentation of Electroacoustic Music
Makan, Keeril (2004). An Interview with Edmund Campion
Malec, Ivo, Giner, Bruno (1996). Entretien avec Ivo Malec
Malec, Ivo, Giner, Bruno (2003). Rencontres avec Ivo Malec
Mandolini, Ricardo (2006). Musique informelle, musique électroacoustique : une convergence insoupçonnée ?
Manning, Peter (1979). Invention and Innovation: A Vital Partnership
Manning, Peter (1992). Towards a New Age in the Technology of Computer Music
Manoury, Philippe (1990). La note et le son: un carnet de bord
Marcías, Gonzalo (2004). Les origines de la musique électroacoustique au Mexique
Marie, Jean-Étienne (1969). De quelques expériences d’électro-acoustique musicale
Martin, Jean (2000). An Interview with Trevor Wishart

 

Top