Musique électroacoustique

Genres et catégories [G&C]

 ]

Ce terme générique est apparu à la fin des années 50 et sa définition a provoqué de nombreux débats dans les milieux universitaires et musicaux. De plus, il existe une définition spécifique dans le domaine de l’ingénierie sonore (voir le 2 ci-dessous). Pour simplifier, il a été adopté comme terme générique regroupant les activités des compositeurs de musique concrète, de tape music et de musique électronique qui y ont vu un point de convergence entre ces différentes pratiques jusque dans les années 60 et 70.

Le terme a commencé à être utilisé au Royaume-Uni et au Canada durant les années 70. Du côté de la France, il a été employé, avec d’autres termes, à la place de musique concrète. Notons, qu’il n’a jamais été en usage aux Etats Unis, pays dans lequel les termes electronic music, tape music et computer music ont toujours été utilisés. Toutefois, récemment, il a commencé à y faire son apparition. Actuellement, il est largement employé dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique du Sud.

Plus récemment, et en particulier au Canada, le terme électroacoustique a été adopté à travers l’expression Electroacoustic Music Studies qui met l’accent sur le côté interdisciplinaire de cette pratique (voir le 4 ci-dessous).

Certains défendent l’idée que ce terme est trop évasif et, par conséquent, devrait être abandonné. D’autres le préfèrent pour son caractère générique (voir le 1 ci-dessous). La langue anglaise a vu apparaître l’usage des termes Sonic Art et Electroacoustics à la place de Electroacoustic Music. De même, la langue française a développé plusieurs autres termes tels que art des sons fixés (Michel Chion) et musique acousmatique (terme proposé par François Bayle au début des années 70 afin de remplacer musique concrète et de désigner plus précisément sa propre esthétique musicale dans le vaste champs de la musique électroacoustique).

Les quatre définitions suivantes résument ces nuances :

  1. Le terme musique électroacoustique désigne tout type de musique dans laquelle l’électricité a un rôle autre que la simple utilisation du microphone ou de l’amplification pour la production de cette musique. (Source - Leigh Landy (1999). Reviewing the Musicology of Electroacoustic Music. Organised Sound Vol. 4, No. 1. Cambridge: Cambridge University Press: 61-70)
  2. Adjectif décrivant tout procédé de conversion d’un signal acoustique en un signal électrique et vice et versa. Pour ce procédé, on utilise généralement des microphones et des haut-parleurs. Bien que le terme désigne plus précisément la conversion d’un signal acoustique en un signal électrique et vice et versa, il est aussi employé dans le cas de procédés de génération ou de manipulation électronique d’un signal sonore. Cette pratique comprend les techniques de synthèse sonore électroniques ou numériques. Lorsque le propos de telles manipulations est d’ordre artistique, le résultat est généralement nommé musique électroacoustique. (Source: Barry Truax - Handbook for Acoustic Ecology CD-ROM Edition. Cambridge Street Publishing, 1999 - CSR-CDR 9901)
  3. Musique dans laquelle la technologie électronique, désormais utilisée avec des ordinateurs, est employée pour accéder à, générer, explorer ou manipuler des matériaux sonores. De plus, dans cette musique, le haut-parleur est le principal médium de transmission. Il existe deux genres : la musique acousmatique et le live electronic. La musique acousmatique est exclusivement composée pour une écoute sur haut-parleurs et n’existe que dans sa forme enregistrée (sur bande, sur disque compact ou sur le disque d’un ordinateur). Dans la musique live electronic, la technologie est employée afin de générer, transformer ou déclencher les sons (ou des combinaisons de sons) lors d’une performance ; ce genre peut inclure l’utilisation de voix, d’instruments traditionnels ou électroacoustique et de tout autre appareillage relié à un système informatisé. Ces deux genres impliquent une transmission du son à l’aide de haut-parleurs et une œuvre électroacoustique peut combiner des éléments acousmatiques et des éléments créés en direct. (Source - Simon Emmerson, Denis Smalley (2001). The New Grove Dictionary of Music and Musicians - Seconde Edition. Ed. Stanley Sadie.)
  4. (Electroacoustics) Utilisation de l’électricité pour la conception, la réalisation d’idée, la création, le stockage, la production, l’interprétation, la distribution, la reproduction, la perception, la cognition, la représentation, l’analyse, la compréhension et/ou la conceptualisation du son. (Source - Kevin Austin, with an acknowledgement to Michael Century)

 

Links

UNESCO DigiArts

- Music using technology ( English , French )

 

Bibliography:

English - Español - Français - Deutch - Italiano

Alphabetical order - Chronological order

1-60 | 61-120 | 121-180 | 181-240 | 241-300 | 301-360 | 361-420 | 421-480 | 481-540 | 541-600 | 601-636 | >> 60 next

Camargo, Lucio Edilberto Cuellar (2000). The Development of Electroacoustic Music in Colombia, 1965-1999: An Introduction
Camilleri, Lelio (1999). Le bruit organisé
Castanet, Pierre-Albert (2001b). Luc Ferrari: Mnemosyne mise à nu
Castanet, Pierre-Albert (2002). Le jeu des “contraires tangibles”: de quelques “accidents passagers” dans l’art sonore de Gilles Racot
Castanet, Pierre-Albert (2003). La musique “convulsive” d’Ivo Malec: d’un geste pluriel, l’acte unique
Caux, Jacqueline, Delalande, François, Gayou, Evelyne, Teruggi, Daniel (2002). {Presque rien} avec Luc Ferrari
Chagas, Paulo (2006). The blindness paradigm: The visibility and invisibility of the body
Chiarucci, Henri, Reibel, Guy (1968). Techniques et manipulations en musique électroacoustique
Chion, Michel (1972). Vingt années de musique électro-acoustique
Chion, Michel (1977). Sous l’œil des membranes
Chion, Michel (1982). La musique électroacoustique
Chion, Michel (1986a). Une ontologie de la musique concrète
Chion, Michel (1991). L’art des sons fixés ou la musique concrètement
Chion, Michel (1994). Musique, Médias et Technologies
Chion, Michel (1998a). Les deux espaces de la musique concrète
Chion, Michel (2003). Pierre Henry
Chouvel, Jean-Marc (2004). Du son à la forme: les nouvelles stratégies compositionnelles issues du studio de musique électroacoustique
Cisinski, Michaël (2001). Le compositeur, l’outil et la trace historique
Clarke, Michael (1999b). Revisiting {Kontakte}: Issues of History, Performance and Intuition
Clozier, Christian (1995). The Aesthetic Situation and Outlook of Electroacoustic Music. Related Question: a Definition of Electroacoustic Music
Clozier, Christian (1998). Un instrument de diffusion : le gmebaphone
Clozier, Christian, Leipp, Emile (1975a). Le groupe de musique expérimental de Bourges
Clozier, Christian, Leipp, Emile (1975b). Discussion
Cochini, Roger (2003). Musique électroacoustique et service public
Copeland, Darren (2003). Survival Strategies for Electroacoustic Music
Coupigny, Francis (2001). Sous la direction de Pierre Schaeffer : repères pour un parcours inventif
Couprie, Pierre (2001a). Donner un élan pour l’écoute de Sud
Couprie, Pierre (2001b). Transcription globale : introduction à la représentation
Couprie, Pierre (2001c). Un modèle pour l’analyse des musiques électroacoustiques
Couprie, Pierre (2003). Une typologie des séquences libres dans {Lumina}
Couprie, Pierre (2004a). La place de l’informatique et du multimédia dans l’analyse des musiques électroacoustiques
Couprie, Pierre (2004c). Des outils pour l’analyse de la musique électroacoustique
Courchene, Kim S. (2001). A Conversation with Beatriz Ferreyra
Courribet, Benoît (2005). Réflexions sur les relations musique/video et stratégies de mapping pour MAXMSP/Jitter
CREMASCHI, Andrea (2005). Parola-suono-silenzio: {Guai ai gelidi mostri} di Luigi Nono (Word-sound-silence: {Guai ai gelidi mostri} by Luigi Nono)
Cremaschi, Andrea, Giomi, Francesco (2004). Parrole: Berio’s Words on Music Technology
Cross, Lowell M. (1967). A bibliography of electronic music
D’Escrivan, Julio (1989). Reflections on the Poetics of Time in Electoacoustic Music
Dack, John (2002a). Histories and Ideologies of Synthesis
Dack, John (2003b). Sound, Installations and Music
Dack, John (2004). “Open” Forms and the Computer
Dahlhaus, Carl (1990). Problèmes esthétiques de la musique électronique
Dal Farra, Ricardo (2006b). Something Lost, Something Hidden, Something Found: electroacoustic music by Latin American composers
Dashow, James (2002). Looking into Sequence Symbols
Davidovsky, Mario, Ortiz, Pablo (1990). Entretien avec Mario Davidovsky
Davies, Hugh (1964). A Discography of Electronic Music and {Musique Concrète}
Davies, Hugh (1966). A Discography of Electronic Music and {Musique Concrète}: Supplement
Davies, Hugh (1968). International Electronic Music Catalog
Davies, Hugh (1986). Storia ed evoluzione degli strumenti musicali elettronici (Historical evolution of electronic music instruments)
Davies, Hugh (1992). New Musical Instruments in the Computer Age: Amplified Performance Systems and Related Examples of Low-level Technology
DE LA VEGA, Aurelio (1965). En torno a la música electrónica
Decroupet, Pascal, Ungeheuer, Elena (2002). Through the Sensory Looking-Glass: The Aesthetic and Serial Foundations of {Gesang der Jünglinge}
Delalande, François (1986a). En l’absence de partition : le cas singulier de l’analyse de la musique électro-acoustique
Delalande, François (1993). Analyser le style en musique électro-acoustique : approximation et pluralité en analyse comparative
Delalande, François (1996). Musique électroacoustique, coupure et continuité
Delalande, François (2001). Qu’est-ce que l’électroacoustique ?
Delalande, François (2002a). {Aquatisme}
Delalande, François (2003a). Le paradigme électroacoustique
Delalande, François, Formosa, Marcel, Frémiot, Marcel, Gobin, Pascal, Malbosc, Pierre, Mandelbrojt, Jacques, Pedler, Emmanuel (1996). Les unités sémiotiques temporelles
Delalande, François, Gayou, Evelyne (2001). Xenakis et le GRM

 

Top