Écoute réduite

Musicologie et musique électroacoustique [MME]

 > 

Expérience d’écoute

 ]

Dans la théorie schaefferienne, l’écoute réduite est l’attitude d’écoute qui consiste à écouter le son pour lui-même, comme objet sonore en faisant abstraction de sa provenance réelle ou supposée, et du sens dont il peut être porteur.

Plus précisément, elle consiste à inverser cette double curiosité pour les causes et le sens (qui traite le son comme un intermédiaire vers d’autres objets visés à travers lui) pour la retourner sur le son lui-même. C’est l’événement que l’objet sonore est en lui-même (et non auquel il renvoie), ce sont les valeurs qu’il porte en lui-même (et non dont il est le support) que vise, dans l’écoute réduite, notre intention d’écoute.

Dans l’écoute « ordinaire », le son est toujours traité comme véhicule. L’écoute réduite est donc une démarche « anti-naturelle », qui va contre tous les conditionnements. L’acte de faire abstraction de nos références habituelles dans l’écoute est un acte volontariste et artificiel qui nous permet d’élucider un grand nombre des phénomènes implicites de notre perception.

L’écoute réduite est ainsi nommée par référence à la notion de réduction phénoménologique (époché), et parce qu’elle consite en quelque sorte à dépouiller la perception du son de tout ce qui n’est « pas lui » pour ne plus écouter que celui-ci, dans sa matérialité, sa substance, ses dimensions sensibles.

L’écoute réduite et l’objet sonore sont ainsi corrélats l’un de l’autre ; ils se définissent mutuellement et respectivement comme activité perceptive, et comme objet de perception. (Source - Michel Chion (1983). Guide des Objets Sonores. Eds. Buchet/Chastel, Paris)

 

See also

Son abstrait

,

Écoute causale

,

Écoute banale/praticienne

,

Écoutes Naturelle/Culturelle

,

Époché

,

Intériorité

,

Quatre écoutes

,

Quatre écoutes

,

Référentiel (Son)

,

Écoute sémantique

 

Bibliography:

English - Español - Français - Deutch - Italiano

Alphabetical order - Chronological order

HERRERA, Silvia (2005). Gabriel Brncic: Un primer acercamiento hacia el compositor y maestro chileno en el exilio

 

Top