Écoute statistique

Musicologie et musique électroacoustique [MME]

 > 

Expérience d’écoute

 ]

Le concept de statistique est emprunté aux mathématiques et utilisé en analogie avec les enquêtes statistiques qui donnent une valeur moyenne de n’importe quelles données complexes. Dans le domaine de la musique, l’écoute statistique signifie qu’il y a, du point de vu de l’auditeur, des éléments, des fragments de formes ou des groupes d’éléments qui se fondent en une seule entité et qui ne peuvent être démêlés. Le compositeur choisit les critères statistiques et travaille ensuite à partir d’eux, ainsi, il ne considère pas la forme comme une agrégation d’éléments individuels possédant des propriétés mais plutôt comme un principe d’organisation interne fondé sur des critères statistiques. Par exemple, une musique dans laquelle les notes individuelles jouent un rôle subalterne dans un congloméra ou un ensemble de notes peut être quelque chose en soi de très compliquée et devenir alors, grâce aux techniques statistiques, une question de simplicité. Les caractéristiques d’une composition statistique sont déterminées par les limites des nuages de densité et par leur fréquence de répétition. On ne peut expliquer le tout à partir des parties individuelles car le tout est conçu comme le résultat probable de nombreux composants. (Source - résumé de Karl H. Wörner (1973). Stockhausen: Life and Work. (Hopkins, B. ed., trans.) Faber and Faber.)

 

See also

Stratégie d’écoute

 

Top